Passer au contenu principal

Flash marchés du 21 au 25 novembre 2016


 

​le 28/11/2016

 

Environnement économique

 

Zone euro : la première estimation de l’enquête PMI Markit auprès des entreprises signale la plus forte croissance mensuelle de l’activité globale, en octobre, depuis décembre 2015. Elle est conforme à un taux de croissance économique de 0,4 % pour le dernier trimestre. L’activité reste solide en Allemagne ; la France enregistre sa deuxième plus forte expansion depuis un an, alors que l’Espagne joue le rôle de locomotive, progressant à un rythme annuel de 3,2 %, même si le pays n’a pas retrouvé son niveau d’avant crise.
 
Etats-Unis : les données économiques ont conforté l’anticipation d’une hausse des taux directeurs en décembre, ce qui a permis au dollar d’atteindre 1,06 dollar pour un euro, au plus haut depuis un an. Rappelons que les sommets précédents ont été atteints en juin 2001 (0,849 dollar) et décembre 1984 (0,71 dollar). Les commandes de biens durables ont augmenté de 4,8 % en octobre (+ 1 % hors transport et aéronautique). La croissance du secteur privé en novembre (Indice PMI Markit) se maintient à un rythme solide, donnant un tableau rassurant de l’économie selon les analystes. Le début des promotions pour les fêtes de fin d’année (Black Friday) va servir d’indicateur pour la consommation des ménages.

 

 

Marchés financiers

 

Taux : les rendements des emprunts d’État à 10 ans sont restés relativement stables. Aux États-Unis, l’approche de la hausse probable des taux directeurs en décembre a porté le niveau des rendements à 2,36 %, alors qu’il se situait à 2,26 % en fin 2015. Si la contagion existe en zone euro, les taux n’ont pas retrouvé les rendements de début d’année. On constate aussi que les écarts de rémunération se sont accrus entre l’Allemagne et la France, l’emprunt français devant désormais payer une prime supérieure de 50 points de base par rapport à son homologue d’outre-Rhin.
 
Action : la fermeture partielle du marché américain pour cause de fête nationale, l’approche du référendum italien sur la constitution et l’élection présidentielle en Autriche ont paralysé les initiatives. Dans des volumes étroits, les actions américaines et celles de la zone euro ont néanmoins clôturé en petite hausse, dans un contexte de rebond des prix du pétrole. La réunion des membres de l’OPEP, le 30 novembre à Vienne, suscite des espoirs d’entente sur les quotas de production. On a assisté à des prises de profit sur les valeurs bancaires, après le rebond entamé à la fin septembre.
 
Rédigé le 28 novembre 2016

 

 
 
 
 
 

 

 
 
 
 
 

 

 
 
 
 
 

 

 
 
 
 
 

 

 
 
 
 
 

acces directs
Contacter un conseiller