Passer au contenu principal

Flash marchés du 20 au 24 avril 2015


 

​27/04/2015

 

Environnement économique

 

Chine : la Banque centrale accélère son assouplissement monétaire. Après une baisse de ses taux directeurs à deux reprises depuis novembre 2014, le taux des réserves obligatoires des banques vient de diminuer de 1 point à 18,5 %, après une première baisse de 0,5 point en février dernier. Cette mesure permet d’injecter un montant équivalent à 180 milliards d’euros dans l’économie. Cette politique s’explique par le ralentissement de la croissance de l’activité à 7 % au premier trimestre, la plus faible performance depuis 2009.

 

Zone euro : l’indice relatif à l’enquête PMI auprès des directeurs d’achat a chuté de façon inattendue en avril. L’indicateur reste cependant au-dessus de 50, c'est-à-dire en zone de croissance. Ce sont surtout l’Allemagne et la France qui sont à l’origine de ce fléchissement. Les économistes de Natixis ne s’inquiètent pas trop de cette statistique compte tenu de l’environnement général favorable (baisse du prix du pétrole, hausse du dollar et taux d’intérêt très bas). Mais on constate que les effets de la baisse du prix du pétrole tardent à produire des résultats significatifs.

 

États-Unis : l’enquête mensuelle dans le secteur manufacturier fait état d’un ralentissement en avril, sans pour autant remettre en cause la croissance de l’activité. La clé de cet infléchissement vient des commandes à l’exportation. L’explication repose sans doute sur la vigueur du dollar. Les commandes de biens durables de mars ont rebondi. Toutefois si on met de côté celles concernant les transports, par nature volatiles, on s’aperçoit que l’investissement en équipement ralentit.

 

Marchés financiers

 

Obligataire : un expert américain spécialiste du marché obligataire a déclaré que les taux 10 ans allemands étaient descendus trop bas. En parallèle, une étude de Natixis montre qu’en l’absence de politique monétaire accommodante et avec une croissance de l’économie d’environ 1,8 %, le niveau « normal » du taux 10 ans allemand devrait se situer à environ 2,60 %. Pour rappel, le taux actuel est inférieur à 0,20 %. Les taux allemands ont monté soudainement, en dépit des statistiques économiques mitigées.
 
Actions : la saison des résultats trimestriels se poursuit. À ce jour, 40 % des entreprises du S&P 500 font état, en moyenne, d’une croissance des ventes de 0,25 % et d’une hausse de 6,1 % des résultats. En Europe, la saison est moins avancée et ne permet pas encore de se faire une idée claire. Mais les indications fournies par les entreprises sont, dans l’ensemble, plutôt positives. Ceci explique la bonne résistance des indices boursiers. Les principaux indices s’inscrivent en effet en hausse sur la semaine.
 
Le marché américain surperforme légèrement ses homologues européens, avec le Dow Jones en hausse de 1,4% contre une performance de 1,09% pour l’Euro Stoxx 50 et 1,13% pour le CAC 40. Cependant, depuis le début de l’année, on constate une hiérarchie inverse, les bourses de la zone euro présentant des gains de 20% environ, contre 1,5% pour le Dow Jones.
 
 
 
 
 

 

 
 
 
 
 

 

 
 
 
 
 

 

 
 
 
 
 

 

 
 
 
 
 

acces directs
Contacter un conseiller