Passer au contenu principal

Flash marchés du 12 au 16 septembre 2016


 

19/09/2016

 

Environnement économique

États-Unis : sur les quatre derniers trimestres, l’économie affiche une récession de 2,1 %, si l’on retire la composante de la consommation. Cela s’explique par la forte baisse de l’investissement (- 3,4 % en glissement annuel). Est-ce le signal d’un repli de l’activité globale pour les mois à venir, comme on a pu le constater dans le passé ? Les économistes en doutent, car la consommation devrait rester robuste avec des ménages qui se sont désendettés et qui bénéficient d’une croissance réelle de leurs salaires et d’un solide marché du travail.
Zone euro : l’indice des prix en France a augmenté de 0,3 % en août. Corrigé des variations saisonnières, il diminue de 0,1 %. Sur un an, l’inflation augmente de 0,2 %.
 
Marchés financiers

Taux : les investisseurs continuent à s’interroger sur le calendrier de la hausse des taux aux États-Unis. Un consensus semble se dégager pour un mouvement en décembre. En Europe, les intervenants ont été déçus par l’absence d’une prolongation du programme d’achat d’obligations de la Banque centrale au-delà de mars 2017.
 
Actions : la baisse des indices européens trouve sa source dans la chute de 5 % des prix du pétrole après une étude de l’Agence internationale de l’énergie indiquant que la demande mondiale de pétrole s’avère moins forte que prévu. De plus, les valeurs bancaires ont vu leurs cours baisser de plus de 5 %. Les inquiétudes se sont focalisées sur Deutsche Bank qui s’est vu infliger une amende de 12,5 milliards d’euros par le ministère de la justice américain du fait de ses malversations sur le marché immobilier en 2007. Ce montant peut être réduit par une négociation.
 
Rédigé le 19 septembre 2016
 
 
 
 
 

 

 
 
 
 
 

 

 
 
 
 
 

 

 
 
 
 
 

 

 
 
 
 
 

acces directs
Contacter un conseiller