Passer au contenu principal

Flash marchés du 10 au 14 octobre 2016


 

le 18/10/2016 

 

Environnement économique


Zone euro : l’inflation en septembre en France a baissé de 0,2 %. Ce recul provient surtout des prix des  services liés au tourisme et des prix alimentaires. En revanche, la hausse des prix du pétrole vient atténuer le repli  général. En Allemagne, les prix à la consommation ont augmenté de 0,1% en septembre.

 

Etats-Unis : les ventes au détail ont augmenté de 0,6% le mois dernier, conformément aux prévisions. Sur un an, la hausse est de 2,7%. Le compte rendu du dernier comité de politique monétaire les 20 et 21 septembre dernier n’a pas apporté d’éléments nouveaux. La probabilité d’une hausse du taux directeur en décembre reste autours de 68 %.
 
Chine : la balance commerciale a vu son excédent réduit d’un tiers le mois dernier, à 42 milliards de dollars. Les exportations ont chuté de 10 %, reflétant la moindre dynamique du commerce mondial. Les importations ont reculé de 1.9 %. C’est ce dernier chiffre qui a préoccupé les investisseurs. A leurs yeux, il montre que la demande intérieure peine à prendre le relai de la demande  extérieure. Mais ce constat ne prend pas en compte la progression forte du secteur des services dans le PIB, dont le contenu en importations est relativement faible. De plus, une étude de Natixis montre que le problème de la croissance vient de l’industrie traditionnelle qui ne représente plus que 35 % du PIB. La dynamique reste forte dans les services, les nouvelles technologies, la construction et les infrastructures.
 

Marchés financiers


Taux : l’approche d’une hausse de taux aux Etats-Unis  n’a que peu pesé sur le cours des obligations. La hausse des rendements à 10 ans a donc été limitée. Les difficultés des banques portugaises n’ont eu peu d’incidence sur les emprunts d’Etat locaux, alors que le pays est sous la menace d’une dégradation de sa qualité de crédit par les agences de notation.
 
Actions : la saison des résultats a débuté sur une déception sur les profits du géant de l’aluminium Alcoa, dont le cours en bourse a fortement chuté. Elle s’est poursuivie avec de bonnes surprises concernant les banques Citigroup et JPMorgan Chase dont les résultats ont été supérieurs aux attentes.
 
Rédigé le 17 octobre 2016
 
 
 
 
 

 

 
 
 
 
 

 

 
 
 
 
 

 

 
 
 
 
 

 

 
 
 
 
 

acces directs
Contacter un conseiller