Passer au contenu principal

FCPI


Vous souhaitez diminuez votre pression fiscale ?

Bâti sur le principe du fonds d’investissement collectif, le FCPI vise à soutenir financièrement les entreprises innovantes.

 

Pour figurer dans un FCPI, les entreprises doivent être reconnues pour leurs capacités à concevoir et développer des produits innovants dans différents domaines, qu’il s’agisse des technologies de l’information et de la communication ou des sciences de la vie par exemple. La valeur ajoutée technologique de ces entreprises offre un potentiel de valorisation de leur capital à moyen et long terme qui confère toute leur place aux FCPI dans une stratégie de diversification. 

L'investissement dans ces entreprises représentera au final 60% des actifs du FCPI, le solde étant investi sur des OPCVM ou d'autres valeurs mobilières. La valorisation d’un FCPI est en grande partie indépendante de l’évolution des indices boursiers, ce qui permet de bénéficier d’un fort degré de décorrélation des marchés. Le solde du portefeuille du fonds (40%) est lui davantage lié aux marchés financiers.

 

En contrepartie d’une prise de risque en capital et d'un engagement de conservation des titres durant 5 ans, le FCPI offre un double avantage fiscal.

 

Premier avantage : le souscripteur bénéficie (dans la limite du plafonnement global de certains avantages fiscaux imputables sur l'IR(1)) d’une réduction d’impôt sur le revenu égale à 18% des sommes investies prises en compte dans la limite de 12 000 euros pour un célibataire et 24 000 euros pour un couple marié soit une économie d’impôt respectivement de 2 160€  et 4 320€(2).
Cette réduction d'impôt est prise en compte dans le plafonnement global des niches fiscales fixé pour 2017 à 10 000€.
 
Deuxième avantage : les plus-values au moment de la revente des parts de FCPI – à condition de les conserver pendant une période de cinq ans – sont totalement exonérées d’impôt, à l’exception des prélèvements sociaux.
 
À noter enfin que ces avantages se cumulent avec ceux accordés pour un investissement en parts de FIP (voir FIP).
 

Parce que l'impôt a une incidence forte sur votre patrimoine, un diagnostic de votre situation fiscale peut s'avérer nécessaire: contactez votre conseiller en gestion de patrimoine qui vous proposera la solution la plus adaptée à votre situation. 

​Selon la réglementation fiscale en vigueur et sous certaines conditions.

 

(1) Plafond de droit commun fixé à 10 000 euros du revenu net global imposable du foyer fiscal pour les souscriptions réalisées en 2015. Ce plafond est toutefois porté à 18 000 euros si le contribuable réalise un investissement en loi Girardin et/ou dans une SOFICA éligible(s) aux conditions s’appliquant en 2015.
(2) À condition de conserver ces titres au-delà de la cinquième année suivant le 31 décembre de l’année de la souscription.

 

Banque Populaire Occitane
Intermédiaire d’assurance inscrit à l'ORIAS sous le n°07 022 714.

Non
Non
Non
 
 
 

acces directs
Contacter un conseiller