Passer au contenu principal

Flash marchés du 27 février au 3 mars 2017


 

​le 6/03/2017

 

 

Zone Euro : le taux d’inflation annuel est estimé à 2 % en février (+ 2,2 % en Allemagne) et le taux de chômage s’est maintenu à 9,6 % en janvier, le taux le plus bas depuis 2009. 
 

Environnement économique

 

Zone Euro : le taux d’inflation annuel est estimé à 2 % en février (+ 2,2 % en Allemagne) et le taux de chômage s’est maintenu à 9,6 % en janvier, le taux le plus bas depuis 2009. En France, l’indice PMI composite, c’est-à-dire tous secteurs confondus, s’est établi à 55,9 en février, un plus haut depuis plus de 5 ans. Les analystes de Markit remarquent : l’optimisme des entreprises de l’ensemble du secteur privé se renforce pour atteindre un pic de 67 mois. Ce regain de confiance se traduit par de nouvelles créations de postes. Mais cette situation, compte tenu des échéances électorales dans plusieurs pays, ne permet pas à la Banque centrale de changer sa politique monétaire.
 
Etats-Unis : plusieurs membres de la Banque centrale se sont prononcés en faveur d’une hausse des taux directeurs dès le 15 mars prochain. La probabilité d’une hausse à cette date atteint dorénavant 90 %. Les indices de confiance des consommateurs se sont accrus à 114,8 en février, contre 111,6 en janvier. L’expansion de l’activité manufacturière dans la région de Chicago s’est accélérée à un rythme bien supérieur aux attentes.

 

Marchés financiers

 
Taux : le regain de l’inflation, les bons indices d’activité et les propos modérés de Donald Trump devant le Congrès américain ont provoqué une appétence pour les placements en actions au détriment de l’obligataire qui fait souvent office de valeur refuge. Il convient également d’ajouter une raison spécifique aux États-Unis : les propos tenus par la Banque centrale ont renforcé la probabilité d’une hausse du taux directeur dès le 15 mars. Le cours des obligations a donc baissé, provoquant une hausse des taux à 10 ans aux États-Unis de 16 points de base à 2,50 %. En Allemagne, la hausse du taux à 10 ans a atteint 14 points de base à 0,35 % en fin de semaine. La hausse de 2 points de base de l’emprunt à 10 ans français (0,95 %) est plus limitée et s’inscrit dans le prolongement de la tendance de la semaine dernière avec un début de clarification des rapports de force politique pour les élections.

 

 
Actions : 17 séances de hausse sur 20 en février aux États-Unis. En dépit des bonnes statistiques économiques qui témoignent d’une croissance soutenue, certains analystes commencent à évoquer un marché hors-sol. Les cours des actions capitalisent désormais près de 20 fois les bénéfices 2016 et environ 18 fois ceux estimés pour cette année. La moyenne historique se situe dans la zone 15-16 fois. Au sein de la zone euro, ces ratios sont plus bas de 17 fois pour 2016 et 15 fois pour l’année 2017. De plus, les analystes estiment que les bénéfices par action devraient augmenter plus fortement en Europe (+ 15 %), qu’aux États-Unis (+ 11,5 %). Favorisé par la diminution du risque politique lié aux élections présidentielles, l’indice CAC 40 a franchi les 5 000 points vendredi (+ 2,7 % depuis le début de l’année) et essaie de combler son retard par rapport à l’indice allemand (+ 4,9 % depuis fin 2016).
 
Rédigé le 6/03/2017

 

 
 
 
 
 

 

 
 
 
 
 

 

 
 
 
 
 

 

 
 
 
 
 

 

 
 
 
 
 

acces directs
Contacter un conseiller